La pandémie mondiale du virus COVID-19 engendre une crise sanitaire majeure aux conséquences sociales, financières et économiques sans précèdent. Nos entreprises, notamment les TPE PME qui constituent le socle de notre économie régionale et de nos emplois sont touchées de plein fouet. C’est dans ce contexte d’urgence, que la Région Sud et l’Etat ont présenté lundi 30 mars, devant la Task Force économique régionale, l’ensemble du dispositif Etat-Région en soutien à toute l’économie régionale.

Ainsi, nous avons créé le Fonds « COVID Résistance » doté de 20 millions d’euros par la Région Sud et la Banque des Territoires. Il est bâti sur un modèle similaire au Fonds « Résistance » mis en place par le Président de la Région Grand Est, Jean ROTTNER. Ce dernier a déjà levé 44 millions d’euros. Les dossiers sont co-instruits Région-Territoires, au plus proche des besoins, permettant de doubler la mise des collectivités territoriales.

Sur la base d’une contribution de chacune des collectivités de notre région à hauteur de 2 euros par habitant, le montant disponible pourrait atteindre 40 millions d’euros. Ce Fonds doit permettre d’apporter une réponse complémentaire au Fonds national d’urgence déployé avec l’Etat et pour lequel la Région Sud abonde à hauteur de 18 millions d’euros. Il permettra d’irriguer au plus proche des besoins de chacun de nos territoires.

Cible :

  • Les entreprises régionales autonomes au sens de la réglementation européenne, tout statut – indépendant, personnes morales (sociétés, associations, coopératives) développant une activité économique, ayant jusqu’à 20 salariés, tout secteur d’activité (dont les professions libérales règlementées). Exclusion des entreprises agricoles directement traitées par le fonds régional agricole doté de 5M d’euros et opéré en lien avec la Chambre d’agriculture régionale.

 

  • Rencontrant des difficultés conjoncturelles liées à l’impact du coronavirus, notamment en tension de trésorerie et/ou souhaitant mettre en œuvre un projet d’investissement visant à limiter l’impact économique du coronavirus (achat de matériel de protection et de prévention, changement de filière d’approvisionnement).

 

Eléments d’analyse : réalité de l’impact de la crise (une baisse d’activité d’au moins 30% et/ou des besoins de trésorerie impactant la viabilité de l’entreprise), état de santé de l’entreprise et mesure de l’activité avant la crise et capacité de rebond, un principe de subsidiarité, en complément des autres dispositifs opérés par l’Etat et les collectivités territoriales permettant une intervention « de dernier ressort »

Dans l’attente de la disponibilité des fonds, une page web dédiée https://ttpe.initiative-sud.com/ avec un formulaire de contact permettant d’enregistrer les premières demandes a été publiée. Une plateforme de dépôt en ligne est attendue pour la semaine du 14 avril 2020.

at elit. diam ut Praesent id Nullam facilisis Donec