Le Ministère du Travail a publié un protocole national de déconfinement pour toutes les entreprises pour assurer la santé et la sécurité des salariés. Il constitue la doctrine générale de protection collective que les employeurs du secteur privé doivent mettre en place.

le Ministère du Travail publie en outre des fiches métiers, dont plusieurs trouvent à s’appliquer dans le secteur du tourisme :

  • Valet / Femme de chambre
  • Entretien des locaux de travail
  • Réceptionniste ou veilleur de nuit
  • Restauration collective
  • Travail en caisse

 

Ces fiches ont été élaborées en partenariat avec les fédérations professionnelles et les partenaires sociaux. Les guides « serveur » et « travail en cuisine » seront publiées dans les prochains jours. De nouveaux guides métiers pourront être élaborés, à la demande des partenaires sociaux, dans les prochaines semaines. ces documents du Ministère du Travail ont été formalisés pour aider les salariés et les employeurs dans la mise en œuvre des mesures de protection contre le covid 19 sur les lieux de travail et assurer la continuité de l’activité économique.

Enfin, les fédérations présentent leurs travaux pour l’élaboration de protocoles sanitaires à l’occasion de ce comité Interministériel du Tourisme. cela concerne :

  • L’activité hôtellerie – cafés – restauration (HcR)
  • Campings et hébergement collectif
  • Gîtes
  • Meublés de tourisme et hébergement chez les particuliers
  • Offices de tourisme et assimilés
  • Parcs de loisirs, d’attraction et culturels
  • Œnotourisme

le nombre et le contenu des protocoles sanitaires n’est pas figé et évoluera au fil de l’avancée des travaux et du calendrier et des modalités de reprise des activités. Ils devront tenir compte des nouveaux avis sanitaires qui seront publiés dans les prochaines semaines et qui viendront compléter et préciser la doctrine en vigueur.

les documents en ligne sur le site du Ministère du Travail [1] et validés par celui-ci, dont les fiches métiers, permettront aux entreprises d’apprécier les moyens à mettre en œuvre pour protéger la santé et la sécurité de leurs salariés.

 

Une dynamique collective de réassurance sanitaire dont un logo distinctif qui favorisera l’identification et la diffusion des protocoles sanitaires pour l’ensemble des activités touristiques.

La mise en place d’une dynamique collective de réassurance sanitaire s’appuyant sur un logo distinctif, à laquelle travaille atout France, favorisera l’identification et la diffusion des protocoles sanitaires pour l’ensemble des activités touristiques. En outre, un travail de formation et d’information des professionnels sera mené avec aDn Tourisme, les fédérations professionnelles et les partenaires de la marque nationale qualité Tourisme, afin d’appuyer les actions de réassurance sanitaire.

Enfin, une campagne d’information nationale autour des protocoles sera mise en œuvre cet été par le Service d’Information du gouvernement, avec l’appui d’atout France.

 

Une campagne de communication sera portée par Atout France dès juin 2020, en coordination avec les acteurs publics et locaux concernés, afin d’accompagner la reprise du secteur touristique.

Une campagne de communication visant à favoriser les séjours en France intitulée « Cet été je visite la France» sera portée par atout France, en coordination avec les Régions, les territoires et les entreprises concernés. Elle les informera sur les mesures sanitaires mises en place et valorisera l’offre nationale de proximité pour la saison estivale 2020 : visite de musées, de monuments et de sites naturels, pratique sportive en plein air, activités nautiques et de montagne…

Cette campagne sera adaptée pour les destinations outre-mer et servira de socle à une reprise de la promotion des destinations françaises dans l’espace Schengen, et en particulier dans les pays limitrophes, au fur et à mesure de la réouverture des flux de visiteurs internationaux. De même, dès la réouverture des lignes aériennes vers les territoires outre-mer, une campagne spécifique sera menée pour promouvoir ces destinations et remobiliser le tourisme affinitaire.

 

Pour préparer la saison d’été 2020 dans les conditions permises par la situation sanitaire, des conditions spécifiques seront mises en place pour recruter, réserver et être remboursé

afin d’accompagner la reprise de l’emploi dans le secteur touristique, la plateforme des métiers et d’orientation pour le tourisme, annoncée lors du 4ème cIT en mai 2019 portée par l’Institut français du tourisme (IFT) et financée par le secteur privé, sera mise en place mi-juin, permettant de trouver plus facilement des saisonniers. une quinzaine de métiers prioritaires ont été identifiés, parmi lesquels : serveur / commis, plongeur, réceptionniste / accueil, valet / femme de chambre, animateur, guide…

afin de tenir compte des annulations et reports de voyage, l’ordonnance n° 2020-315 du 25 mars 2020 permet aux professionnels de proposer un avoir aux clients dont le voyage ou la prestation touristique a été annulé. Dans ce contexte, le gouvernement est attentif à la situation des organismes de voyage et de séjours et aux conditions d’exercice de leurs activités. la poursuite de leurs activités est primordiale pour le secteur du tourisme. En particulier, le gouvernement suit de près la situation de l’association professionnelle de solidarité du tourisme (aPST) afin d’assurer que les organismes de voyage et de séjours adhérents puissent assurer une garantie effective à leurs clients.

En parallèle, le gouvernement appelle les professionnels de l’hôtellerie et du tourisme à garantir qu’un remboursement intégral sera possible en cas d’annulation des nouvelles réservations effectuées, dans le contexte sanitaire de l’été 2020, et se félicite des premiers engagements pris en ce sens par les professionnels de l’hôtellerie et du tourisme. Parmi les fédérations qui s’engagent : uMIH, gnI, SETO, EDV.

Enfin, les entreprises de vendeurs de coffrets de prestations et séjours de vacances ont été invitées à réduire le délai de paiement aux professionnels du tourisme afin de soutenir leur trésorerie. le gouvernement communiquera sur les initiatives des entreprises volontaires.

 

Concernant les dates de réouverture

comme indiqué par le Président de la République, la date de réouverture des principaux secteurs touristiques, et notamment des secteurs pour lesquels des secteurs ont été adoptés, sera fixée dans la semaine du 25 mai au regard de l’évolution épidémiologique.

Les entreprises de l’hôtellerie et de l’hébergement individuel n’ont pas fait l’objet de fermeture administrative nationale et vont graduellement augmenter leur activité à mesure de la levée des restrictions des déplacements à partir du 11 mai.

Si l’évolution de la situation sanitaire le permet, dans les départements verts, et si ces départements étaient maintenus en vert, alors il est possible d’envisager une réouverture des cafés et restaurants à compter du début du mois de juin, dans les conditions sanitaires agréées avec les autorités.

la reprise des autres filières devra être planifiée en tenant compte de l’évolution de la situation sanitaire et en suivant un plan d’ensemble cohérent et commun à l’ensemble des secteurs maintenus fermés.

 

Les mesures sanitaires arrêtées par la France s’inscrivent dans la politique globale menée au niveau européen et international

la France salue les propositions faites par la commission européenne dans ses communications du 13 mai sur le tourisme et les transports, pour rétablir la mobilité et permettre une réouverture progressive des destinations touristiques en Europe. la France jouera tout son rôle pour faciliter l’harmonisation des mesures sanitaires pour l’accueil des touristes et les professionnels, notamment dans la filière HcR et les transports, ainsi qu’une coopération étroite en matière d’évaluation des situations épidémiologiques. ces mesures, proposées par la commission, joueront un rôle essentiel dans la réouverture au tourisme de certaines régions d’Europe, dès que la situation sanitaire le permettra. la France veillera à ce que les protocoles sanitaires validés aujourd’hui nourrissent ce nécessaire effort d’harmonisation européen. la France rappelle son attachement à ce qu’aucune discrimination sur la base de la nationalité ne puisse intervenir lors de la réouverture des destinations touristiques européennes.

De manière plus générale, l’action européenne en faveur du tourisme gagnera à être renforcée. c’est pourquoi le gouvernement a proposé d’engager la préparation d’une campagne de promotion commune de la destination Europe pour, le moment venu, favoriser une reprise du secteur au plan européen.

La France est également active au sein des enceintes internationales pour évaluer l’impact de la crise, coordonner le soutien au secteur et l’accompagner dans la reprise. Elle participe à ce titre aux réunions organisées dans le cadre du g20, de l’Organisation mondiale du tourisme, de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OacI) et de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OcDE). cette action doit permettre de s’assurer que la reprise du tourisme international, lorsque la situation sanitaire le permettra, se fasse de manière coordonnée et dans des conditions équitables, et d’assurer une coopération étroite entre les acteurs publics et privés pour faire émerger un modèle de tourisme plus durable et faisant usage de toutes les opportunités offertes par la transformation numérique.

Retrouver l’ensemble des mesures ici 

Catalogue des appels à projets

Merci de remplir le formulaire de contact afin de recevoir le catalogue des appels à projets.






    Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à contacter :

    Mme Sophie MORGENSTERN
    Tél : +33 (0)4 89 98 11 61
    sophie.morgenstern@nicecotedazur.org

    id dolor. ut felis neque. ut venenatis et, ipsum tempus adipiscing